/ Books / Subjects / Sports, Hobbies & Games

Mémoires olympiques (French Edition)

by Pierre de Coubertin

Loading offers...

Buy on Amazon.co.uk
Product Description

Extrait :

La première Olympiade (Athènes 1896)

. Sitôt que j’eus quitté la Grèce, M. Scouloudis s’employa à
abattre les fondements posés. Il convoqua trois fois chez lui les
trois autres vice-présidents, leur persuada que mon budget ne
valait rien, que les dépenses seraient énormes et les profits
nuls… Ayant suffisamment ébranlé leur confiance, il annonça
au reste du Comité que la dissolution s’imposait et qu’on allait
s’en remettre à la décision de Son Altesse Royale.
Il se croyait sûr de cette décision, mais les choses se
passèrent autrement qu’il ne l’avait prévu. Le prince royal
reçut la délégation, mit le rapport sur sa table disant qu’il
l’étudierait et congédia ces messieurs après leur avoir parlé de
la pluie et du beau temps. Je crois qu’il n’hésita nullement. Son
parti était pris. Je ne sais pas exactement, bien que tenu
secrètement au courant de chaque détail, ce qui se passa entre
le prince et le roi, au retour de celui-ci, mais certainement le
roi dut apprécier que l’héritier du trône se trouvât placé à la
tête d’une oeuvre de pur et large caractère hellénique, car six
mois plus tard, lui ayant rendu visite à Paris, où il était de
passage, le roi me parla avec une fierté visible des qualités
dont faisait preuve le prince royal dans l’organisation des Jeux.
Ces qualités furent réelles. J’admirai l’intelligence et le tact
avec lesquels il sut manoeuvrer et se tenir en équilibre dans une
situation délicate ; mais, malgré tout, cette situation ne pouvait
durer. M. Tricoupis n’en revenait pas qu’on eût ainsi passé
outre à sa volonté formelle. Il saisit le prétexte d’un incident
surgi au cours d’une grève pour mettre le roi en demeure de
« choisir » entre son fils et son ministre. Le roi, avec calme et
résolution, exprima ses regrets de la démission qu’on lui faisait
pressentir. Tricoupis se retira très ulcéré. Il garda une réelle
rancune aux Jeux Olympiques, si bien qu’aux approches de leur
célébration, il partit pour Nice. Il devait y trouver une mort
rapide et inattendue, dont la nouvelle parvint à Athènes au
cours des Jeux, un soir de grande fête, parmi l’éclat des
illuminations et des musiques.
Sans attendre le dénouement de la situation, le prince royal
avait tout de suite réorganisé le Comité du 12 novembre,
modifiant aussi peu que possible les rouages provisoires. Il
s’adjoignit de nouveaux collaborateurs, parmi lesquels M.
Delyannis, devenu premier ministre, et M. Zaïmis, aujourd’hui
président de la République. Il garda les deux secrétaires et les
doubla de Constantin Mano et de George Streit, qui devait faire
par la suite une carrière politique importante. Il plaça ses frères
à la tête de commissions techniques et choisit, enfin, un
secrétaire-général en la personne de M. T. Philemon, ancien
maire d’Athènes qu’il envoya de suite à Alexandrie visiter M.
Averof et obtenir de lui les crédits nécessaires à la
reconstruction du Stade en marbre, comme au temps de
Périclès. Le temps pressait. Depuis le 23 juin 1894 des mois
avaient été perdus par la faute de l’opposition. On était bientôt
au printemps de 1895. Il restait à peine un an pour tout faire.

ASIN B074TV9SJ3
Amazon Sales Rank 364,955
Released 14/08/2017
Main Category Kindle Edition
Group eBooks
Language(s) French (Published)
Adult Product? No

Reviews

Loading reviews...

Best Sellers

Loading...

Tags

Sports Price ComparisonCompare Prices on Sports Compare Product Reviews on Sports Sports Product Reviews Compare Prices on Sport Sport Product Reviews Compare Product Reviews on Sport Sport Price Comparison Sports Sports Compare Product Reviews on Sports Hobbies & Games Product Reviews Hobbies & GamesCompare Prices on Sports Hobbies & Games Price Comparison Hobbies & Games